Le Plan alsacien de rebond solidaire et durable, kézako ?

Publié le

Plus d’un an après le début de la crise sanitaire, le Covid-19 et ses variants rythment toujours nos vies. Au-delà de la tragédie humaine et sanitaire que représente l’épidémie, elle a provoqué une crise sanitaire, économique et sociale sans précédent. Elle affecte toujours le dynamisme de notre territoire.

Les Départements du Bas-Rhin et du Haut-Rhin, parmi les plus durement touchés lors de la première vague, ont été amenés très tôt à prendre des initiatives fortes face au virus sur les plans humain, sanitaire, économique, social et budgétaire.

Ainsi, au-delà des réponses immédiates apportées, notamment au bénéfice des Ehpad, les deux Départements sont intervenus très fortement en appui aux activités de proximité portées par les collectivités, les associations et les habitants. Des fonds de secours exceptionnels (fonds de soutien Covid, fonds de soutien à la vie locale Covid, fonds d’urgence solidarité associations alsaciennes) regroupés dans des plans de relance dotés de 218 M€, ont été mis en place et ont permis de soutenir, à titre de premier bilan alsacien, pas moins de 2162 associations, 2040 entreprises et plus de 50 000 alsaciens en situation de fragilité lors du deuxième semestre 2020. 1 396 emplois ont été créés ou consolidés.

Un nouveau plan pour répondre aux nouvelles sinistralités et agir sur les facteurs de rebond de l'économie alsacienne

La situation économique et sociale continue à se dégrader. De nouvelles sinistralités apparaissent, tels que les jeunes et plus particulièrement les étudiants ou les activités de proximité liées à la culture et au tourisme, actuellement très fortement réduites voire à l’arrêt.

Pour sauvegarder l’activité, soutenir les secteurs fragiles, redonner des perspectives en matière d’emploi, libérer les activités du quotidien au moyen de dispositifs innovants et investir dans les projets structurants du territoire, la Collectivité européenne d’Alsace a soumis au vote des Conseillers d’Alsace un nouveau plan de rebond, solidaire et durable.

330 M€ seront consacrés par la Collectivité européenne d’Alsace au Plan alsacien de rebond, solidaire et durable sur la période 2021-2023 en distinguant les actions mise en œuvre dès 2021 pour répondre aux urgences et celles permettant d’agir sur les facteurs de rebond de l’économie alsacienne.

Le plan alsacien de rebond, solidaire et durable à hauteur de 330 M€

Ce plan s’adressera en priorité aux Alsaciens fragilisés par la crise notamment les jeunes et les étudiants. Les secteurs économiques durement touchés tels la culture, le sport et le tourisme seront également accompagnés par la Collectivité européenne d’Alsace en complément des dispositifs d’aide existants.

Pour relancer "l’économie de la vie courante" et accompagner les projets structurants dans chacun des territoires alsaciens, la Collectivité européenne d’Alsace soutiendra des actions durables en faveur notamment de la transition écologique et énergétique.

Les actions ont été construites de concert avec les partenaires des champs concernés :

  • les chambres consulaires (Chambre de commerce et d’Industrie, Chambre d’Agriculture, Chambre des Métiers et de l’Artisanat)
  • les opérateurs dans les domaines de la culture, du tourisme, de l’habitat, de l’insertion, de la précarité, des transports non routiers
  • les territoires et certains EPCI

Leur mise en œuvre se fera dans le respect des compétences de chacun, en particulier avec la Région et les EPCI pour les mesures ayant trait à l’économie de proximité.

Un rythme de financement de 10M€ par mois de l’adoption des mesures de ce plan jusque fin 2023 est prévu, soit un trend de 330 M€.

Le financement du plan en 2021 est permis grâce aux mesures de maitrise budgétaire des deux Départements avec une mobilisation de 61 M€ d’investissements et 9M€ de fonctionnement. Par ailleurs 10 M€ de recettes sur excédent de fonctionnement et 10 M€ de subvention d’investissement exceptionnelle sont attendus et pourront être programmés en DM1 fin mai.

Un plan de rebond auquel participera l'Etat

Annoncé par le Premier Ministre lors de sa visite du 23 janvier 2021, un appui financier de l’Etat pourra ainsi être apporté en complément pour des études et travaux programmés par la CeA dans les deux années à venir, notamment en termes de rénovation thermique et énergétique des bâtiments de la CeA, de protection de la biodiversité, de développement du tourisme durable, de valorisation des producteurs locaux, d’amélioration de la résilience sanitaire, de renforcement des mobilités douces et des infrastructures de transport.

Les échanges sont engagés avec Madame la Préfète de Région et ses services pour mettre au point cet accord de relance qui sera débattu et présenté dans un second temps à l’assemblée plénière de la Collectivité européenne d’Alsace.