Les mesures sanitaires de la rentrée 2021

Publié le

Consultez les mesures qui ont permis au maximum d'assurer une rentrée sans danger dans les collèges alsaciens.

Le protocole retenu pour la rentrée du 2 septembre est celui dit de "niveau 2" sur 4 : cours en présentiel dans les écoles, collèges et lycées, masque obligatoire à l’intérieur dès le primaire, limitation du brassage et aération renforcée. Mais le niveau reste modulable par académie, en fonction de la circulation du virus.

Seuls les cas contacts non vaccinés d’un enfant testé positif seront isolés, pas d’isolement pour les élèves vaccinés dans l’hypothèse d’un ou plusieurs cas dans une classe.

Pour les sorties scolaires, les élèves ne se verront pas demander de pass sanitaire dans les lieux où ils ne sont pas mélangés au public (piscines ou bibliothèques).

A compter du 30 septembre, le pass sera exigé à partir de 12 ans dans les lieux qui le requièrent.

La vaccination des collégiens

Au niveau national, seul un peu plus d’un adolescent âgé de 12 à 17 ans sur deux a déjà reçu une première dose de vaccin, et 1 sur 3 est complètement vacciné. Des couvertures vaccinales pour l’instant insuffisantes pour contenir à elles seules cette vague épidémique.

Les taux de vaccination de cette tranche d’âge sont en Alsace supérieurs à la moyenne nationale avec :

Couverture vaccinale au moins une dose pour les 12-17 ans :

  • Bas-Rhin : 67% (France :62,8%)
  • Haut-Rhin : 55,7% (France :62,8%)

Couverture vaccinale personnes complètement vaccinés pour les 12-17 ans :

  • Bas-Rhin : 53,6% (France :45,5%)
  • Haut-Rhin : 43% (France :45,5%)

Nombre de collégiens dans le Bas-Rhin : 45 804

  • Dont 32 000 environ déjà vaccinés (70 %) au 06/09/2021
  • Reste 11 700 environ à vacciner (incluant 10% de refus anticipé)

Nombre de collégiens dans le Haut-Rhin : 31 779

  • Dont 19 000 environ déjà vaccinés (60 %) au 06/09/2021
  • Reste 11 500 environ à vacciner (incluant 10% de refus anticipé)

Soit un total de 23 200 collégiens alsaciens potentiellement concernés par cette campagne de vaccination.

Une campagne de vaccination via les collèges et lycées débutera dès la rentrée scolaire pour les élèves de plus de 12 ans qui le souhaitent : "dans tous les collèges et lycées de France, élèves et personnels auront accès au vaccin, à proximité ou au sein même de leur établissement", a annoncé dimanche le ministre de l’Éducation, Jean-Michel Blanquer.

L’ARS qui pilote cette campagne de vaccination estime qu’environ 60 à 70 % des enfants dans cette tranche d’âge se feront vacciner par leurs propres moyens, que 10% ne le seront pas (refus des parents) et qu’il reste donc 20 à 30% à aider dans le cadre scolaire. Cela représente environ 23 200 collégiens (périmètre Alsace) qui pourraient bénéficier de l’aide à la vaccination mise en place dans le cadre scolaire.

La Collectivité européenne d’Alsace accompagnera les collèges dans la mise en place de dispositifs permettant la vaccination des élèves. Elle organisera avec la Préfecture, l’ARS et la Région, les déplacements vers les centres de vaccination existants s’ils se trouvent à proximité ou la création de centres de vaccination éphémères dans des gymnases.

Les masques

Les masques seront encore requis à l'intérieur des salles de classes. Un lot de 10 masques tissus catégorie 1 sera remis à chaque collégien : au total 900 000 masques seront distribués aux collégiens alsaciens dès la rentrée.

Favoriser l’aération des salles et des cantines

La Collectivité européenne d’Alsace a fait l’acquisition de 160 capteurs à dioxyde de carbone mobile.

Tous les collèges publics alsaciens seront dotés de ces sondes leur permettant de déterminer la fréquence d’aération nécessaire dans un local et de contrôler le bon fonctionnement de la ventilation mécanique.

Les systèmes de ventilation et d’ouvertures des fenêtres des collèges sont d’ores et déjà adaptés aux classes pour évacuer de manière optimale l’air vicié.

La collectivité européenne d’Alsace pourra compter sur ses 1 300 agents techniques des collèges pour assurer le strict respect des protocoles sanitaires. Elle n’hésitera pas à déployer des moyens humains supplémentaires pour faire face à l’accroissement de la charge de travail engendré par les mesures sanitaires, via notamment le recours à des associations intermédiaires et des prestations occasionnelles externalisées.

Tout sera mis en œuvre pour le maintien, dans la mesure du possible, des activités de restauration pour permettre l’accueil en demi-pension des collégiens et des non-collégiens (5 000 élèves de primaire et lycéens) dès leur retour en classe.

Le dépistage massif

Des données de l’Inserm montrent qu’un dépistage généralisé et fréquent (deux fois par semaine) pourrait permettre d’éviter des fermetures de classes qui se profilent déjà pour les semaines qui viennent.

Dans les collèges et les lycées, un protocole de "contact-tracing" renforcé sera mis en œuvre pour identifier les élèves ayant eu des contacts à risque avec un cas positif et leur éviter un présentiel en établissements durant 7 jours (à l’exception de ceux justifiant d’une vaccination complète).

Le soutien pédagogique et psychologique des élèves qui seront à l’isolement

La Collectivité européenne d’Alsace poursuivra son accompagnement des familles via les collèges en dotation de matériel informatique si cela s’avère nécessaire pour la continuité de l’enseignement.

Le pass sanitaire

Pour les sorties scolaires, les élèves ne se verront pas demander de pass sanitaire dans les lieux où ils ne sont pas mélangés au public (piscines ou bibliothèques). Mais à compter du 30 septembre, le pass sera exigé à partir de 12 ans dans les lieux qui le requièrent.