Une Alsace productrice d'énergies propres et protectrice du climat

Publié le

La Collectivité européenne d’Alsace aux côtés des territoires

Accompagner les territoires dans leurs investissements stratégiques : 40M€ + 1M€ pour les communes forestières

Cette action s’effectue de diagnostics territoriaux en cours de réalisation par l’ADAUHR et livrés en mai prochain. Ils permettront de cibler les enjeux des territoires et les leviers de développement et d’attractivité à élaborer avec les territoires (communes et EPCI). L’accompagnement et le soutien de la CeA se concrétisera au travers de :

  • la mise en place des nouveaux contrats de développement territoriaux
  • une réflexion prospective sur les projets de zones d’activités structurantes à l’échelle de la Collectivité européenne d’Alsace dans un objectif de développement équilibré de tous les territoires

Soutenir les communes et les intercommunalités dans la vitalité de leurs centralités : 10 M€

  • le soutien à l’investissement des communes pour aménager les centralités. La CeA accompagnera les projets de redynamisation commerciale des centres-villes et des bourgs centres dans le cadre d’opération globale d’aménagement urbain et d’animation commerciale, de soutien aux boutiques à l’essai ou boutiques éphémères pour lutter contre la vacance commerciale, le soutien à l’innovation en matière de logistique urbaine de proximité 

  • l’étude d’un outil dédié à la réhabilitation et à la remise sur le marché de biens immobiliers anciens délaissés. Il s’agit de créer, pour accompagner les collectivités, un outil capable de donner un nouvel avenir aux biens immobiliers délaissés en centre bourg par les acteurs traditionnels en se basant sur des études de marché prenant en compte l’ensemble des caractéristiques économiques, démographiques, sociologiques d’un territoire, afin de définir des programmes d’investissements axés non seulement sur l’habitat, mais aussi sur les besoins des acteurs locaux (entreprises, collectivités, associations, particuliers)

Accélérer la réalisation des infrastructures multimodales pour l’Alsace

La CeA s’impliquera fortement pour accélérer la réalisation des opérations inscrites dans les contrats ou planification d’envergure :

  • les grandes infrastructures inscrites au CPER : la déviation de Châtenois, l’aménagement multimodal de la RN4 et de l’A 351, la mise à 2x3 voies de l’A 36, la nouvelle liaison ferroviaire Euroairport, les missing links ferroviaires transfrontaliers…
  • les aménagements d’envergure contribuant à la dimension européenne de Strasbourg avec le contrat triennal "Strasbourg Capitale européenne"
  • les aménagements et projets de revitalisation liées à la contractualisation Post-Fessenheim

Renforcer les atouts des territoires

En matière d’aménagement, le développement du nouveau quartier Europe à Strasbourg, le projet d’aménagement trinational 3Land et le projet 3Lys qui ont une influence transfrontalière seront soutenus par la CeA.

La CeA est également partenaire de projets pour renforcer les activités de proximité en contribuant au financement du projet sportif du stade du Racing, des parcs des expositions de Strasbourg et de Mulhouse et au développement des campus universitaires.

Pour l’ensemble de ces projets visant à renforcer les atouts des territoires alsaciens, à faciliter les circulations, à conforter les domaines d’excellence dans les domaines de la recherche, de la santé, des mobilités, du tourisme, du sport de haut niveau, la CeA mobilise d’ores et déjà plusieurs dizaines de millions d’euros d’engagements. Ces efforts seront poursuivis et accélérés au profit notamment des acteurs du BTP.

La CeA accompagne les transitions écologiques et énergétiques

La CeA souhaite appuyer les filières d’avenir liées aux transitions (numériques, écologiques, énergétiques, alimentaire…), grâce à des actions concrètes et partagées avec l’ensemble des acteurs, dans le respect des compétences de chacun.

Plusieurs actions viennent concrétiser l’ambition de la collectivité européenne d’Alsace :

  • Le lancement de la démarche d’élaboration d’un plan climat Alsace
  • Le déploiement massif du plan photovoltaïque sur les collèges et bâtiments publics de la CeA sur 115 bâtiments de la CeA (collèges, archives départementales, ...) : 16,7 M€

  • Le lancement d’un programme pour la création d’îlots de fraîcheur dans les collèges et les Ehpad: 1,5 M€

  • Des aides aux communes forestières pour la replantation et l’expérimentation de plants forestiers d’avenir: 1 M€

  • La création de la filière "Alsace Energies". La CeA souhaite le développement d’une énergie verte, 100% locale, 100% renouvelable. Alsace Habitat, société d’économie mixte dont la CeA est l’actionnaire principal, est en phase de création de sa filiale d’énergie verte "Alsace Energie" d’ici septembre 2021 en partenariat avec la Banque des Territoires. Les objectifs poursuivis sont les suivants :

    -> le soutien de la filière économique alsacienne
    -> l’amélioration du confort des clients
    -> la production et la vente d’une énergie renouvelable et économique
    -> la réduction des émissions de gaz à effet de serre
    -> la maîtrise des coûts d’énergie et la sécurisation de la filière d’approvisionnement

  • L’accélération du renouvellement du parc de véhicules de la CeA pour des véhicules à faible émission carbone

La CeA soutient les filières d’avenir pour favoriser les transitions économiques

Impulsion et participation à un fonds d’Innovation Alsace pour les TPE et PME d’Alsace :2 M€

La création d’un fonds d’Innovation Alsace pour les TPE et PME de moins de 50 salariés en lien avec la Région Grand Est, les 40 Etablissements Publics de Coopération Intercommunale (EPCI) alsaciens, la Banque Publique d’Investissement (BPI) et la Banque des Territoires, et dans le respect des compétences de chaque intervenant.

Il s’agirait d’accompagner les entreprises alsaciennes à prendre le virage des transitions écologique, énergétique, numérique et favoriser le développement des filières de croissance dans les domaines de la santé, de l’ingénierie de la science, de la transition énergétique et écologique, des mobilités durables, de l’alimentation, des services d’aide à la personne.

La promotion de la plate-forme de business sourcing à l’échelle transfrontalière : 200 000 €

Il est urgent de revenir vers l’approvisionnement local et les relations d’affaires de proximité. Travailler avec des producteurs ou des prestataires proches, c’est réduire les risques liés aux circuits internationaux et leurs flux logistiques, améliorer l’empreinte carbone des entreprises, gagner en agilité et restaurer un climat de confiance dans les relations d’affaires.

Le business sourcing est une solution numérique pour trouver des fournisseurs et des clients en proximité. L’objectif est de promouvoir cette solution de mise en relation des entreprises de l’industrie et des services aux entreprises à l’échelle transfrontalière avec la Suisse et le Bade Wurtemberg.

La CeA promeut les solidarités territoriales

Le développement et la promotion du mécénat territorial pour des projets engagés : 200 000 €

La CeA ambitionne de développer et de promouvoir, à l’échelle de l’Alsace, le développement d’une plateforme de financement participatif pour soutenir des projets associatifs engagés et innovants ayant un impact social et sociétal fort. Il s’agit d’initier l’engagement collectif sur un territoire, en activant conjointement trois sources de financement pour soutenir l’émergence des projets au moment clé de leur développement (collectivités, habitants, entreprises).

Une démarche "Territoire protecteur" des compétences et de l’emploi.

Si les grands groupes industriels semblent plutôt bien résister à la situation sanitaire et aux conséquences économiques qui en découlent, la situation économique reste inquiétante pour de nombreuses PME et TPE, en particulier lorsqu'il sera nécessaire de rembourser les prêts garantis de l’Etat.

Les difficultés à venir donneront probablement lieu à des licenciements.

Le Plan de rebond, de solidarité et d’accompagnement des transitions pourrait favoriser la mise en œuvre de dispositifs agiles de recensement des compétences humaines, couplés avec des outils de formation. Il s'agirait notamment de faire correspondre les nouveaux demandeurs d'emploi issus de ces PME/TPE, avec les besoins des entreprises industrielles poursuivant leur démarche de recrutement.

Il s’agirait d’intervenir le plus en amont possible de la procédure de licenciement afin de préserver le capital humain sur le territoire.

Tout l’enjeu pour la CeA de s’engager dans une démarche de sauvegarde des compétences des salariés des TPE de moins de 50 salariés en leur proposant un parcours sur mesure qui peut passer par :

  • la consolidation ou de la montée en compétence en structures d’insertion
  • l’entrée prioritaire dans des formations qualifiantes inscrites au Plan Régional de Formation
  • la mise à disposition de compétences ou l’embauche directe dans d’autres TPE/PME du territoire en recherche de compétences en proximité (moins de 100 km)

La création d’un contrat d’apprentissage immersion en entreprise pour favoriser l’accès à l’emploi des allocataires du RSA et des jeunes en situation de handicap : 1 M€

La Collectivité européenne d’Alsace souhaite s’engager fortement pour l’accès à l’alternance des bénéficiaires du RSA et des jeunes en situation de handicap avec une prime exceptionnelle complémentaire de 2000 €, dans la limite de 500 contrats par an mobilisant une enveloppe d’1M€.

Le soutien aux PFIL pour l’accompagnement des bénéficiaires du RSA : 100 000 €

L’Alsace compte 7 PFIL qui couvrent tout le territoire alsacien. Elles financent en moyenne plus de 230 projets par an. Afin de favoriser les projets susceptibles de bénéficier des montages PFIL, portés par les publics cibles de la collectivité, il est proposé un dispositif de soutien à la création, ou reprise, d’entreprise portée par des bénéficiaires du RSA ou des personnes en situation de handicap (sur la base d’un forfait de 4 mois de RSA (moyenne 500 €/mois) et la prise en charge à hauteur de 1000 € des frais de dossier, soit une aide de 3000 € par projet soutenu dont 2 000 € de prêt d’honneur).