Défendre la langue alsacienne : Ich màch mìt !

Publié le

Bilinguisme - ZWEISPROCHIGKEIT

Les premières Assises du bilinguisme se sont tenues mardi 28 juin à l'Hôtel de la Collectivité européenne d'Alsace à Strasbourg. Au cœur des discussions : la langue régionale alsacienne. Découvrez les initiatives qui permettront de faire perdurer l'alsacien dans les territoires.

Les élus, associations, enseignants et acteurs locaux qui agissent pour le bilinguisme en Alsace se sont réunis avec Frédéric Bierry, le président de la Collectivité européenne d'Alsace et Olivier Faron, le recteur de l'Académie de Strasbourg pour parler de la langue régionale alsacienne.

Un constat de départ

Une étude sociolinguistique sur l'alsacien et l'allemand a été commandée par la Collectivité européenne d'Alsace. Elle a notamment mis en évidence que :

  • sur 4001 personnes interviewées sur l'Alsace, auprès d'une population de 18 ans et plus : 46% parlent l'alsacien et 54% parlent l'allemand
  • à la question "Par quel biais l'alsacien se transmet-il ?", la réponse est : pour l'alsacien, essentiellement par les parents et grands-parents / pour l'allemand, essentiellement à l'école, au collège ou au lycée
  • à la question "Est-ce que les Alsaciens sont favorables à la transmission de la langue régionale" : 79% des sondés sont favorables à l'enseignement de l'allemand à l'école contre 54% de l'alsacien
  • à la question "Qu'est-ce que la langue régionale ?" : 73% des sondés répondent l'alsacien contre 15% d'alsacien et allemand

Ce constat a été le point de départ des réflexions menées dans divers ateliers proposés tout au long de la journée et qui avaient pour thèmes :

  • l'enseignement de la langue régionale d'Alsace
  • la visibilité de la langue régionale d'Alsace
  • la formation des adultes
  • la modernité dans l'histoire
  • les opportunités d'un office public
  • le projet de médias rhénans
  • la culture alsacienne
  • le monde économique
  • la petite enfance et les activités périscolaires

Des ambitions communes

La visibilité et le rayonnement de la langue régionale au travers de la culture est l'une des priorités de la Collectivité européenne d'Alsace. Des actions concrètes ont été présentées durant ces Assises.

  • Un office public de la langue régionale

Installé d'ici la fin de l'année, cet office public aura pour vocation de soutenir et renforcer les politiques menées en faveur de la langue régionale. Ce futur outil de coordination se fera sur le modèle des offices publics existant en Bretagne, Corse et Pays Basque et aura pour mission la sauvegarde et le développement de la langue régionale.

  • Des ambassadeurs du bilinguisme

Les ambitions de la Collectivité européenne d'Alsace en terme de bilinguisme sont importantes. Afin d'incarner cette compétence dans les territoires, des "ambassadeurs du bilinguisme" ont récemment été désignés dans chaque communauté de communes d'Alsace.

  • Un média trinational

Un média rhénan devrait voir le jour début 2023. Centré sur l'espace rhénan, ce nouveau média concernerait les habitants de l'Oberrhein, une région de 6 millions de personnes comptant des Français, des Allemands et des Suisses. Le but serait de proposer un contenu à la demande autour de sujets divers comme l'histoire locale, le sport, l'humour ou encore la culture. L'attention est portée sur la proximité avec les habitants. À terme, le projet est de créer une télévision en langue régionale.

En parallèle, la Collectivité européenne d'Alsace entend également apporter un soutien, à la fois financier et d'ingénierie, à tous les projets qui "auront du sens" que ce soit en terme de périscolaire, d'actions culturelles ou encore d'immersion et d'échanges transfrontaliers. La langue régionale a vocation a être toujours plus présente dans le quotidien des Alsaciens notamment avec le panneautage (plaques de rues,...) ou avec son Mois du bilinguisme qui verra le jour en juin 2023.